Au fil des villes du Loiret…

Dry

 

Au château du Bouchet, un grand amoureux des roses : Maxime de Laage de la Rocheterie (1837-1917) avec une rose à son nom.

Conseiller général et maire de Dry, il a été aussi une grande figure de l’horticulture loirétaine. Président du Comice agricole d’Orléans, il a été, pendant de longues années (de 1878 à 1917) le président très actif de la Société d’Horticulture du Loiret. Sous sa présidence, dès le début des années 1880, la SHOL a organisé des expositions de roses très courues. Il avait lui-même constitué, dans sa belle propriété du Bouchet, une collection de roses, que les spécialistes s’accordaient à reconnaître « magnifique et nombreuse ». Son jardinier, M. Pignard, multipliait les semis de roses et sélectionnait des nouvelles variétés. Parmi ses obtentions, il en avait retenu une qui lui semblait particulièrement intéressante, que Maxime de la Rocheterie souhaita mettre en culture sous le nom de « Gloire du Bouchet ». Le Journal des Roses en 1885 donnait une description élogieuse de cette rose nouvelle, « de couleur rouge cramoisi, atténué sur quelques pétales, d’une teinte légèrement violette en ouvrant ; puis, après complet épanouissement, le centre de cette fleur devient plus clair, comme éclairé de violet pâle. » Mais cette rose n’existe plus aujourd’hui.

En revanche, une rose lui a été dédiée par le fameux rosiériste olivétain Jacques Vigneron en 1871 : cette ravissante rose « Maxime de la Rocheterie » est toujours en culture chez Francia Thauvin, de même que la rose dédiée par Vigneron à sa fille « Mlle de la Rocheterie » (1881)

Petit clin d’œil du destin, ce grand amoureux des roses qu’était Maxime de la Rocheterie portait deux roses d’or à son blason : les armes des de Laage de la Rocheterie se lisent en effet « d’azur au chevron d’or accompagné en chef de 2 roses d’or et en pointe d’une main soutenant un faucon d’or ».

Le domaine du Bouchet a été racheté en 1961 par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et abrite un centre de formation pour Agents Techniques et Techniciens de l’Environnement (garde-chasses).

Dry