Au fil des villes du Loiret…

Givraines 

 

Pour marier les roses et les vivaces…

C’est André Eve qui a montré le premier, dans son jardin privé de Pithiviers, que les roses anciennes mariées à des vivaces peuvent créer un décor d’un romantisme absolu. Partout où il a laissé sa « patte », dans les jardins de roses qu’il a dessinés, il a planté mille et une vivaces, qu’il disait être « les meilleures compagnes des rosiers » – en particulier les hostas, les heuchères, les géraniums vivaces qui servent d’écrin aux rosiers et qui permettent au jardin d’être fleuri à peu près toute l’année. Il savait si bien marier le grand delphinium bleu au rose crémeux des « New Dawn » …

L’un de ses fournisseurs préférés de vivaces était la remarquable pépinière de Givraines, le Châtel des vivaces, où Pascal Met et son épouse Catherine cultivent avec passion les variétés les plus décoratives de vivaces, graminées et bambous, encore peu répandues mais déjà recherchées par les amateurs. Ce sont les vivaces du Châtel des vivaces qui accompagnent en partie les roses du Théâtre des Minuits à Neuville-sur-Essonne.

Givraines