Au fil des villes du Loiret…

 

Saint-Jean-le-Blanc

 

Un riche passé de rosiculture

Les Grandes Roseraies du Val de Loire, dirigées par MM. Houry et Cassegrain et installées rue des Anguignis, possédaient dès 1910 des pépinières très étendues sur Saint-Jean-le-Blanc. Elles contenaient essentiellement des rosiers, sur 3 hectares au clos de la Cerisaille, sur 8 hectares au clos du Fourreau, sur 1 hectare au clos de Champeaux, sur 2 hectares au clos des Bordes, sur 4 hectares au clos de la rue Creuse. Tous ces clos étaient autrefois plantés en vignes.

Une autre grande maison avait aussi, au début du siècle, des pépinières sur la commune : les établissements Levavasseur, dont le siège social était à Saint-Marceau. Ils avaient racheté dans les années 1900 plusieurs parcelles au clos des Bordes où furent plantés les fameux rosiers polyanthas, dont ils s’étaient fait une spécialité et qui connurent un immense succès.

Il y eut bien d’autres rosiéristes dans cette petite commune tels que Georges Wrighton, un rosiériste Rigault, dont les champs de roses voisinaient avec ceux des Grandes Roseraies au clos du Fourreau. Ou encore Eugène Corrard, dont on connaît un polyantha blanc « Bouquet blanc », commercialisé en 1914 par Vigneron Fils. A l’exposition horticole de la SHOL en 1911, il reçoit le Prix d’honneur et la Médaille de vermeil grand module pour ses roses.

Les pépinières Travers, célèbres pour leurs clématites, installées depuis la fin du 19e siècle à La Cour-Charrette à Saint-Jean-le-Blanc, ont été longtemps aussi productrices de rosiers. C’est surtout Raymond Travers (qui succède en 1930 à son père à la tête des pépinières) qui développe la culture des roses. Il a été maire de Saint-Jean-le-Blanc et aussi président des Rosiéristes de France et Président de la Société d’Horticulture d’Orléans et du Loiret. C’est son petit-fils Arnaud qui dirige aujourd’hui les établissements Travers, spécialistes mondiaux de clématites (aujourd’hui installés sur Saint-Cyr).

Les Thauvin étaient horticulteurs de longue date, installés au Poirier à Saint-Jean-le-Blanc.

 

Le Jardin de roses du château de Saint-Jean-le-Blanc

Inauguré dans le parc du Château le 22 septembre 2012.

D’une surface de 1 100 m2, il possède 400 rosiers, dûment étiquetés, répartis en 65 variétés et intègre l’ancienne serre adossée. Les variétés ont été choisies, par les hommes du métier (André Eve, Bernard Travers…), pour leur couleur, leur parfum, leur port, leur robustesse. Les rosiers ont été fournis par Les roses Anciennes André Eve à Pithiviers, par France Pilté à Quiers-sur-Bezonde, par Pierre Gaujard à Saint-Denis-en-Val, par Francia Thuavin à Saint-Cyr-en-Val.

En outre, une fontaine décorée de roses réalisée par le sculpteur François Lavrat, complète ce tableau « parfumé » depuis le 21 juin 2013.

Voir Le jardin de roses du château de Saint-Jean-Le-Blanc

 

Saint-Jean-le-Blanc