Au fil des villes du Loiret…

 

Saint-Péravy-la-Colombe

 

Sous le signe de la « Rose des Blés »

La Rose des blés créée par André Eve, baptisée le 2 juillet 2005 en l’Église de Saint Péravy-la-Colombe, au cours d’un beau concert d’Orgue organisé par les Amis de l’Orgue de Saint-Péravy-la-Colombe.

 

Description de cette merveilleuse Rose des Blés, texte écrit par Évelyne Sallandre et André Eve

« Rose des Blés » est un hybride de thé qui peut grimper sur les pergolas ou s’épanouir en arbuste libre. Ses pétales en coupe rappellent les roses anciennes chères à André Eve. Ses tons chauds se nuancent comme les timbres de l’orgue et se patinent de cuivre en fin de floraison. On l’imagine flamboyant au cœur des champs de Beauce, onde frissonnante et dorée des blés mûrs.

Ce rosier est le fruit d’une hybridation de 1976. Mais, comme la plupart des semis grimpants, il n’a fleuri que quelques années plus tard. Jugé digne d’intérêt, il a été multiplié par écussonnage dès 1980 et planté dans le jardin privé d’André Eve, à Pithiviers. Replanté dix ans plus tard dans le nouveau jardin de Morailles, à Pithiviers-le-Vieil, où il s’est épanoui à son aise, il a pu véritablement montré toute ses qualités. Sa mère est le rosier sarmenteux « Impératrice Rouge » qu’André Eve a souvent utilisé dans ses croisements. C’est une obtention de Laperrière à grosses fleurs bien doubles, d’un rouge pur, comme son nom le laisse deviner. Le père est un floribunda parfumé d’un rouge orangé doux baptisé « Queen of Bermuda ».

De sa mère, « Rose des Blés » tient sa végétation vigoureuse et son caractère extrêmement florifère. Comme elle, il est bien remontant ; Il refleuri jusqu’à la fin de l’automne. Son parfum léger, hérité de son père, mêlé aux sonorités envoûtantes de l’Orgue, fera de cette rose nouvelle, la rose éternelle comme les blés, fruit du travail et de l’amour des hommes.

 

Poème écrit par Mario Rigault pour le baptême de la Rose des blés, mis en musique par Jean-Pierre Griveau :

Rose des Blés
Ô brillant créateur ! C’est au pays du miel
Que vous avez conçu, de votre main divine,
Ce joyau lumineux sous la voûte du ciel,
Dans un riche terreau si proche de l’ondine.
Pétri de mots d’amour, le noble enfantement
Devient le patrimoine issu de l’œuvre humaine
Aujourd’hui pour demain, au nom d’un sentiment
Qui se doit d’honorer chaque intime domaine.
Aimable et fraîche rose, accepter notre accueil
En climat beauceron fait de terres fertiles.
Nos villages groupés vous guident sur le seuil
Ô source de clartés galantes et subtiles !
Vous êtes florifère, en bouquets généreux,
Et dans votre famille on vous nomme « grimpante »
Fierté de nos jardins, vos rameaux vigoureux
Vont offrir mille fleurs, féconde « remontante ».
Que de tons chaleureux, cuivrés et nuancés,
A l’écoute d’un orgue appelant une osmose !
Que de ravissements, de rêves caressés
Entre cet enchanteur et Madame la Rose !
Pour vos dignes parrains, vous consacrez les blés
En prélude aux moissons jusqu’à l’heure des chaumes,
Emportés dans le vent, vos styles rassemblés
Seront les messagers comme autant de diplômes.
Ensemble célébrons la Colombe et la Paix,
Au nom de cette Rose, accorte Souveraine.
Vous êtes un symbole, une lumière vraie,
Car dans nos cœurs fervents, vous demeurez la Reine.
Mario Rigault

 

Toujours autour du thème de la Beauce et des roses :

Le rosier Beauce ® Kordes 1988 : Bouquets de fleurs pleines, rose vif, très remontant, bon couvre sol, très florifère avec un feuillage brillant vert frais.
En culture chez Francia Thauvin ainsi que chez Raffard à Quiers-sur-Bezonde.

Saint-Péravy-la-Colombe