Au fil des villes du Loiret…

La Bussière

 

Le château de la Bussière

 

Des roses, des légumes et des fruits 

Dans ce jardin emblématique du Loiret, le potager remarquable et la roseraie sont un enchantement. Dans la tradition des potagers de famille du XVIIIe siècle, les rosiers sont associés aux légumes anciens, aux arbres fruitiers, aux buis taillés, aux fleurs annuelles et vivaces.

Le paysagiste des roses 

Au tout début des années 1900, le comte de Chasseval fait appel à René-Edouard André, fils du plus célèbre paysagiste de l’époque, Edouard André, pour restaurer le parc, dont Le Nôtre aurait conçu les plans au XVIIe siècle. Dès 1890, René-Edouard avait rejoint son père et s’était brillamment associé à ses travaux. Il partageait la passion des roses avec son père, qui a été le créateur de la roseraie de l’Haÿ-les-Roses pour Jules Gravereaux et qui était un ami très proche des Vilmorin (en particulier de Maurice de Vilmorin, autre amoureux des roses très attaché à son domaine des Barres dans le Loiret).

Le jardinier des roses

Le grand rosiériste André Eve a créé un rosier en hommage à ce paradis des roses, justement nommé « Château de La Bussière » et baptisé en 2015 par Mme Geneviève de Chasseval. De juin aux gelées, ce grimpant se pare de grandes fleurs très doubles, crème délicatement marqué de rose, évoluant vers le blanc pur à l’épanouissement, agréablement parfumées. Vigoureux, il est particulièrement résistant aux maladies.

Plus d’infos : ici et ainsi que sur le site : chateau-de-la-bussiere.fr.

La Bussière