Au fil des villes du Loiret…

 La Neuville-sur-Essonne

 

La roseraie du Grand Jardin du Théâtre des Minuits

 

Rose emblématique : La rose « Mademoiselle des Minuits » obtenue par André Eve : baptisée en juin 2016. Une myriade de petites fleurs sublimes, rouge pourpre au cœur jaune.

Le dernier jardin de roses créé par André Eve, à partir du printemps 2011, dans le joli village de la Neuville-sur-Essonne. Ses amis Arnaud et Julien y cultivent là, en artistes, un jardin contemporain, inventif, un peu magique, composé de multiples paysages imaginaires qui accueillent des représentations théâtrales en plein air.

André Eve a voulu créer là une roseraie conservatoire réunissant toutes ses obtentions. Le concept est unique en son genre car chaque création est ici associée à ses deux « parents », c’est-à-dire les rosiers qu’André Eve a utilisés pour créer ces nouvelles variétés. C’est André qui en a tracé le plan. Il s’est énormément impliqué dans ce projet, choisissant lui-même l’emplacement de tous les rosiers et de toutes les vivaces. C’est donc le travail spécifique de l’obtenteur qui est ici illustré et raconté à travers chacune de ses créations. La roseraie ne représente qu’une petite partie de ce Grand Jardin du Théâtre des Minuits, au pied des ruines de l’ancien château.

 

Petite histoire de la rose Mademoiselle des Minuits : Autrefois appelé ‘Shéhérazade’ par André Eve, son obtenteur, ce rosier n’avait pas été commercialisé car, malheureusement, les rosiers non remontants n’ont plus la cote auprès du public. Et pourtant, ces floraisons éphémères sont souvent éblouissantes, d’une formidable générosité ! Comme le disait André Eve : « 11 mois pour en rêver, 1 mois pour en profiter ! »

Mais ce rosier somptueux avec ses myriades de petites fleurs sublimes, rouge pourpre au cœur jaune est désormais officiellement baptisé (en juin 2016, dans le jardin des Minuits), en vue de sa commercialisation par les « Roses Anciennes André Eve ». Il porte le nom des Minuits, comme le Théâtre où André a rencontré ses amis, Arnaud et Julien, et où ils ont ensemble créé cette roseraie conservatoire.

Il y a d’ailleurs là un exemplaire absolument fabuleux, digne des contes des Mille et une Nuits, palissé sur un mur de vieilles pierres.

Plus d’infos ici et  ainsi que sur le site theatredesminuits.com.

 

Clin d’œil : la Rose Excentrique d’André Eve

C’est après le passage du Festival Excentrique (Festival itinérant qui fait escale çà et là en Région Centre) au Théâtre des Minuits, qu’André Eve a baptisé une adorable rose « Rose Excentrique ». André Eve en parlait amoureusement :

« Fraîche, espiègle et jamais malade. Des couleurs changeantes s’installent avec la plus grande fantaisie sur ces bouquets de fleurs légèrement parfumées. Des stries rouges et blanches leur donnent un caractère insolite, original, et…excentrique comme le Festival Excentrique itinérant de la région Centre qui porte ce nom et qui a accepté que nous l’empruntions pour cette rose.
Le rosier fleurit tardivement : prolongeant ainsi la saison des roses. De végétation régulière, il nous offre un beau feuillage vert foncé, luisant, jamais malade. Beaucoup d’insectes s’en détournent car ces couleurs variables ne les attirent pas. Les fleurs tiennent remarquablement en vase et apportent une touche pimpante dans la maison. Ses coloris changeants favorisent les multiples associations avec des vivaces et d’autres rosiers.
Un grand merci à nos amis de la compagnie « Le Théâtre des Minuits » de la Neuville-sur-Essonne qui nous a suggéré ce bien joli nom. »

Cette petite merveille a été baptisée en juin 2012 au Théâtre des Minuits, à l’occasion d’une fête organisée pour le jubilé du célèbre rosiériste.

La Neuville-sur-Essonne