Bellegarde et sa région, où l’on produit plus de 3 millions de rosiers par an, est le troisième pôle de production de roses en France. Cette jolie ville d’entre Gâtinais et Forêt d’Orléans s’enorgueillit d’être aussi la cité des roses. La célèbre Foire aux rosiers a eu lieu pendant le week-end de Pâques et à la belle saison, vous pouvez toujours aller admirer les superbes rosiers de ce terroir dans le parc du château, autour du donjon.

Cette vocation de Cité des roses est, à Bellegarde, plus récente qu’à Orléans. Ce sont les églantiers de la forêt toute proche qui sont à l’origine de cette activité horticole de grande qualité : les paysans du coin (et plus spécialement ceux de Quiers-sur-Bezonde), pour se faire quelques sous pendant la mauvaise saison, allaient en hiver en forêt arracher des églantiers pour les revendre aux pépiniéristes orléanais qui les greffaient et alimentaient ainsi leur production de rosiers.

Et puis, dans les années 1900, l’un de ces Bellegardois eut l’idée de travailler lui-même ces églantiers sauvages pour obtenir de vrais rosiers. Il s’appelait Lucien Pilté, et conseillé par Eugène Turbat, fameux rosiériste orléanais, il développe avec succès la culture des rosiers-tiges, qui devient rapidement la spécialité de Bellegarde. Après les années 1930, la production s’étend aux rosiers nains et buissons.

Et le grand rosiériste André Eve a créé en 1972 un fameux rosier polyantha baptisé « Prestige de Bellegarde », qui fait de gros bouquets de fleurs rouges magnifiques. Cette rose dédiée à Bellegarde a l’actrice Marie Dubois pour marraine et, présentée au concours de Roses d’Orléans en 1975, elle obtient la Rose d’Or, distinction rare.

Rosier emblématique : le rosier Prestige de Bellegarde, crée par A. Eve en 1972

Quiers-sur-Bezonde, est une petite commune fière de ses « quatre fleurs » de Ville Fleurie qui a trois roses d’or à son blason. Berceau de la rosiculture bellegardoise, cette commune compte une plus grande surface de cultures de rosiers que Bellegarde. La municipalité a planté plus de 3 000 rosiers sur la commune, dont le beau Prestige.

A voir aussi les Pépinières Raffard à Quiers-sur-Bezonde , créées en 1935, et leurs belles cultures de rosiers en plein champ.

Aujourd’hui, la communauté de communes regroupe toujours une dizaine d’entreprises horticoles. Beaucoup d’entre elles, comme l’entreprise France Pilté se sont recentrées sur la production de rosiers et sont regroupées au sein du Groupement des Rosiers de Bellegarde.